Chapitre 44 - Le seul ami !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chapitre 44 - Le seul ami !

Message par Lyne le Sam 27 Mai - 14:14

________________________________________________________________________________________________________________


Chapitre 44
Je suis ton ami !






... .Vergas, quelques jours plus tard. ...

Goten apparut sur la zone de téléportation de la base spatiale, Satan et Bee à ses côtés. La troisième rencontre s'étant déroulée de la même manière que la deuxième, - sans grande manifestation d'intérêt de la part de Buu pour son ancien ami -, Goten pensait que le champion du monde avait comprit que ce dernier avait définitivement tourné la page et qu'il valait mieux qu'il en fasse autant. Mais manifestement, le père de Videl se semblait pas disposé à en rester là. Au grand dame de Goten... 
 
Et pour cause: il était le seul à avoir l'autorisation d'emmener Satan sur Vergas. Si on exceptait sa soeur, ou Genïe bien entendu. Mais ces dernières séjournaient quasi à plein temps sur la planète, le Terrien avait donc rarement contact avec elles... Et si le père de Videl était ravi d'avoir quelqu'un sous la main pour lui rendre ce service, il n'en était pas tout à fait de même pour Goten qui voyait cette histoire d'un très mauvais oeil. Il savait combien Satan était attaché à Buu. Il savait également que c'était ce dernier qui avait réussi à adoucir le démon. 
 
Mais de l'eau avait coulé sous les ponts depuis cette époque. Ils n'avaient plus à faire au même Djinn. Non... celui-ci était plus malin, plus puissant et plus important encore... beaucoup plus dangereux que celui qu'ils avaient affrontés. Il ignorait de quoi Buu était encore capable. Il valait mieux rester prudent. Surtout après ce qui s'était passé durant leur affrontement... S'il avait accepté de garder le secret des escapades du Terrien, c'était pour lui faire plaisir. Et aussi pour ne pas inquiéter Videl et sa famille. Il était donc de sa responsabilité de s'assurer qu'il n'arrive pas malheur à Satan. Et il avait la ferme intention de tenir cet engagement !
 
L'adolescent se concentra un instant pour capter l'aura de Buu, puis se téléporta vers sa position avec Satan et Bee, accrochés à lui. Il s'agissait d'un désert aux roches rouges. L'un des nombreux terrains d'entraînements de la planète. Une air principalement dédiée pour l'entraînement à la magie, mais elle pouvait également servir pour le combat. Et c'était ce que Buu avait choisi de pratiquer aujourd'hui... Le cadet de Maelyss s'arma d'un bouclier anti-ki pour se protéger ainsi que Satan et Bee des puissantes vagues d'énergies propulsées par le démon. 
 
Goten fronça les sourcils alors qu'une grimace s'étalait sur son visage. Son bouclier n'était pas assez puissant pour résister quelques secondes de plus à ces déflagrations. Il était temps de lui faire savoir qu'ils étaient là avant que le bouclier ne cède et qu'il ne les envoie littéralement valser...





 


 
Buu projeta un ultime coup de pied dans le vide puis... s'arrêta, le front en sueur. Ces heures d'entraînements lui faisaient le plus grand bien et il était ravi d'avoir trouvé un endroit pour s'entraîner sans être constamment dérangé par des Majins. Ou presque... Mais si ces derniers lui offraient un tant soit peu de challenge pour la magie, il n'en était pas de même pour le combat. Leur puissance était si risible qu'ils ne valaient pas la peine qu'ils s'intéressent à eux. Buu fit craquer ses poignets ainsi que sa nuque alors que ses yeux fixaient un point invisible face à lui. 
 
La sexualité.
 
Une pratique totalement étrangère aux yeux de Buu. Du moins, jusqu'à cette fameuse nuit qu'il avait passé avec Maelyss. Jamais il n'aurait pensé qu'un jour il aurait une aventure avec une fille. Cette pensée ne lui avait du reste jamais effleurer l'esprit. Et même s'il avait du mal à se l'avouer, il avait apprécié cet instant partagé avec la Saiyanne. Une découverte qui avait fortement titillé sa curiosité. À sa plus grande surprise. Tant et si bien, qu'il renouvela l'expérience à deux reprises. 
 
Mais si Buu découvrait peu à peu cet aspect - ô combien intéressant - de la vie, ces aboutissants eux, étaient encore très vagues. Il ignorait où ces histoires le mènerait. Et quelles répercussions cela pourrait engendrer. Et en réalité, cela n'avait pas d'importance... Soudain, un kikoha plat et tranchant fusant sur l'un des rochers situé à sa gauche, le sortit subitement de ses pensées. Buu pivota la tête en direction du responsable de la destruction dudit rocher.  Goten, Satan et... Bee ?
 
— Bonjour Buu ! salua Satan d'un signe de la main droite et un large sourire au visage.
 
Une légère grimace s'étala sur le visage du démon. Allons bon, après les Majins curieux, c'était eux qui s'y mettaient... Pff ! Pourquoi ne pouvait-il pas simplement s'entraîner sans être dérangé ? Et que lui voulaient-ils encore ?
 
— Je n'ai pas le temps, repassez plus tard, fit-il en leur tournant le dos.
 
"Ne sois pas ta tête de mule Buu ! Tu t'es entraîné presque toute la nuit et une bonne partie de la matinée. Tu peux bien donner un peu de temps à ton ami quand même !" s'exclama la voix de la huitième locataire.
 
"La ferme !"
 
— Hey Buu ! J'ai exprès annulé mon rendez-vous avec ma petite amie pour emmener Satan vers toi ! souligna Goten.
 
— Oui et alors ?
 
— Alors tu pourrais au moins faire un effort !
 
— Depuis quand tu me donne des ordres gamin ? J'en ai à recevoir de personne ! Et surtout pas d'un morveux comme toi, pigé ?
 
"Écoute sale chewing-gum ! Tu es la dernière personne que j'ai envie de voir. Mais Satan a énormément insisté pour venir te rendre visite. Il t'apprécie beaucoup au cas où t'aurais pas encore capté ! Alors soit tu lui dis clairement que t'en as rien a ciré de votre amitié et on s'en va, soit tu acceptes de passer un peu de temps avec lui et Bee. Mais ne nous fait pas tourner en bourrique au gré de tes humeurs, vu ? lâcha Goten par télépathie.
 
— Hmpff... si tu veux.
 
Satan fixa un instant le démon. Il savait qu'il en demandait beaucoup à Goten. Ce dernier lui avait d'ailleurs fait part de ses craintes et de ses nombreuses mises en gardes concernant Buu. Mais qu'importe ! Si jusqu'à présent il avait réussi à faire quelques pas vers le Majin sans que celui-ci ne l'ignore complètement, il n'allait pas s'arrêter à si bon chemin ! D'une quelconque manière, il se sentait un peu "responsable" du Djinn... Même s'il savait pertinemment qu'il était différent de celui qu'il avait connu. 
 
Sa deuxième visite ne s'était pas aussi bien déroulée qu'il l'avait espéré. Mais il voyait déjà une petite amélioration. Buu était un peu moins sur la réserve. Il semblait même s'ouvrir un peu plus à la conversation... Un véritable soulagement pour le champion du monde qui voulait tant retrouver son ancien ami. Certes, ils étaient encore très loin d'avoir la relation qu'ils avaient à l'époque. Mais le plus important était que Buu ait à nouveau confiance en lui. Et qui sait, peut-être qu'un jour, ils retrouveraient la même complicité qu'ils avaient autrefois....
 
Un léger soupir de soulagement s'échappa des lèvres de Goten. Il était temps. Qu'est-ce qu'il pouvait être agaçant celui-là ! Il se demandait vraiment bien pourquoi le père de Videl tenait tant à le voir alors qu'il s'en fichait de lui...
 
— Bon, on va pas rester à se dessécher ici. Allons plutôt au pub Xiim. On aura un peu plus d'air là-bas... proposa le métis.
 
— Ah oui, j'oubliais que ton corps était trop faible pour résister à une telle atmosphère... lança Buu d'un ton railleur, les bras croisés.
 
Goten ne répondit pas à la provocation, se contentant d'embarquer Satan et Bee sur la zone de téléportation du grand parc de la ville situé non loin du pub de la capitale. Une fois arrivé, il se volatilisa une seconde fois face à la terrasse du pub, bientôt suivit par Buu. Le trio emprunta les quelques escaliers conduisants à cette dernière avant de s'installer à une table de libre.
 
— Buu, je suppose que tu n'as pas d'argent sur toi, fit remarquer Goten.
 
— Pourquoi faire ?
 
Les yeux du Saiyan se braquèrent sur le Majin tels des fusils parés à faire feu. Décidément, son cas ne s'arrangeait vraiment pas. Heureusement que le prix des boissons et des menus étaient très abordables ici...
 
— Oh mais je peux payer c'est pas un problème ! indiqua Satan. 
 
— Non, laisse tomber va ! Je vais payer. Et puis de toute façon on ne peut pas payer avec de la monnaie Terrienne. J'aurais dû penser à faire le change pour toi... nota l'adolescent. Qu'est-ce que tu veux boire ?
 
 — Un soda ça ira très bien, fit Satan en réponse à la question du métis.
 
 — Très bien, alors j'vais te commander celui que je prends, tu verras il est très bon ! Et pas trop sucré, s'exclama Goten en traçant de l'index droit la boisson qu'il avait choisie. 
 
Quelques secondes plus tard cette dernière se matérialisa sur la table sous les yeux ébahis du Terrien.
 
— Ç... ça alors ! C'est extraordinaire ! Comment tu as fait ça ?
 
 — C'est magique, sourit Goten. 
 
 — Bien. Tu comptes rester ici ? interrogea Buu.
 
— Ça pose un problème ? lança le fils de Gokû.
 
— Je croyais que t'avais rendez-vous avec ta copine.
 
— Tu rêves ! J'vais pas te laisser seul avec lui !
 
— Tu peux aller rejoindre ta petite amie si tu en as envie ! Ça ne me dérange pas !
 
 — Non, je préfère rester. Question de précautions !
 
— Goten, tu crois vraiment que je peux lui faire du mal alors qu'on est entouré de monde ? fit Buu, un sourire en coin des lèvres.
 
— J'n'ai pas confiance en toi. Je sais que tu es assez vil et sournois pour faire ce genre de coups de putes dans le dos !
 
— Ça va aller Goten ! Ne t'inquiète pas pour moi ! 
 
— Mais...
 
— Allez, allez ! Dis à ton amie que tu es finalement libre et profite de cette après-midi avec elle. Tu reviendras me chercher ce soir !
 
— Tu es sûr ?
 
— Parfaitement !
 
— Bon et bien dans ce cas...
 
Goten observa un instant de réflexion. Il ne pouvait décemment pas laisser Satan seul avec ce type. C'était de la folie ! Même avec tout ce monde autour... Mais le champion du monde semblait insister pour qu'il s'en aille. Peut-être avait-il besoin de se retrouver un peu "seul" avec Buu pour bavarder tranquillement comme au bon vieux temps. Bien que cette notion était encore très discutable compte tenu du manque manifeste de conversation de la part du démon. Goten jeta un regard furtif en direction du démon. Étant donné qu'il ne pouvait ni rester avec eux, ni les quitter, il opta pour la solution intermédiaire : rester dans le café, mais à quelques tables plus loin de l'ancien duo d'amis. Cela lui permettrait ainsi de garder un oeil sur Buu tout en étant loin d'eux.
 
— Je vous laisse ! Mais je ne suis pas loin si tu as besoin de moi, indiqua-t-il à l'intention du Terrien.[/front]
 
— Merci Goten ! s'exclama ce dernier en souriant.
 
L'adolescent balaya la terrasse du regard, puis s'installa à une petite table carrée un peu plus loin.
 
" Gelanaà ? Finalement on peut quand même se voir, j'ai réussi à trouver une solution pour mon empêchement", annonça le fils de Gokû par télépathie.
 
"C'est vrai ? Tu es sûr que tu ne vas pas me dire le contraire quand je serai là ?" s'enquit la Majin depuis le quartier Général des Gardien, confortablement installée sur un coussin, un livre à la main.
 
" Non, ne t'inquiète pas. Mais si tu es occupée, je comprendrai..."
 
"Non, j'étais juste en train de lire un roman. J'arrive dans quelques minutes ! acheva-t-elle."





 
 
 
... .Cinq minutes plus tard. ... 
 
 
 
— Coucou ! J'espère que je ne t'ai pas trop fait attendre... s'excusa la Majin en prenant place en face du jeune homme. Alors comment tu as fait pour te libérer ?
 
— Eh bien en fait je ne me suis pas totalement libéré... avoua le métis. Ils sont à la table là-bas, indiqua-t-il d'un signe de la tête. 
 
— Mais pourquoi es-tu ici alors que tu me disais ne pas vouloir les laisser seuls ?
 
— Parce que j'me voyais mal m'incruster dans leur conversation. Déjà que Buu n'est pas très bavard... puis c'est Satan qui a insisté pour que je les laisse tranquille et que je te contact. Et comme je ne voulais m'en aller, j'ai préféré rester à distance, au cas où... 
 
— Je vois. Et tu t'es dis que tu allais voir si j'étais finalement libre pour qu'on maintienne notre rendez-vous, conclut Gelanaà.
 
— Oui, voilà ! Et puis j'avais très envie de te voir !
 
— Hm... tu t'es bien rattrapé. Tu as de la chance que je sais déceler le mensonge et la vérité, sinon j'aurais juste cru servir de "bouche trou" pour ne pas te laisser tout seul ici et tu aurais eu droit à ta première scène de ménage, lâcha la démone violette en souriant.
 
— Ouf, j'lai échappé belle alors, ah, ah ! Dis donc, ça fait bizarre de te voir comme ça. Je n'ai pas l'habitude de te voir en uniforme...
 
— Oui, c'est vrai que d'habitude je me change pour nos rendez-vous, mais comme je reprend le boulot dans trois heures et que tu m'avais dit qu'on ne se voyait pas pour finalement me dire qu'on se voyait, je n'ai pas pensé à le faire... confia Gelanaà.
 
— Ce n'est pas grave ! Et puis, tu es très mignonne comme ça.
 
— Ah bon tu trouves ?
 
La Majin détailla un instant sa tenue. Cette dernière était composée d'une robe noire à col rond aux bordures dorées avec manche longue évasée du côté droit et d'une bretelle du côté gauche. Une ceinture noire située sur les hanches sur laquelle était gravé un "M". Un penta court noir légèrement bouffant, des ballerines marron et deux bracelets dorés à chaque poignets.
 
— Normalement je porte un pantalon blanc, mais je trouve qu'avec le noir, le doré plus ma couleur ça fait un peu bizarre, alors j'ai opté pour une autre couleur ! Au fait... j'ai pas arrêté de penser à la nuit qu'on a passé. J'ai hâte de recommencer... 





 

 
... .Du côté de Satan et Buu, quelques tables plus loin. ...
 
 
— Tu tu plaît sur cette planète ? interrogea le père de Videl, curieux.
 
— Il y a des choses intéressantes, répondit simplement Buu.
 
— Ah c'est très bien ! Mais dis-moi, comment as-tu fais pour maigrir comme ça ? Tu as fait un régime ?
 
— Tu tiens vraiment a le savoir ?
 
— Euh.. oui, bien sûr !
 
— J'ai absorbé les Saiyans de la Terre ainsi que Piccolo dans mon univers, sourit le démon.
 
— Ah.. ah bon ? 
 
Le champion du monde observa un instant le démon tandis qu'une mine ahuri se peignait sur son visage. L'absorption.... Gohan lui avait parlé de ça lorsqu'il était venu lui demander des explications. Donc ce Buu-là avait fait la même chose que le Majin de ce monde, nota-t-il alors qu'un frisson lui parcourait l'échine.
 
— Tu ne t'enfuis pas ? Ça ne te fais rien de savoir que j'ai fait ça ? interrogea Buu incrédule.
 
— Euh... non ! Enfin si ! répondit le Terrien en se raclant la gorge. C'est vraiment très mal ! Mais ce qui inporte c'est le présent ! ajouta-t-il un tandis que des gouttes de sueur perlaient ses tempes. Tu n'as pas recommencé j'espère ?
 
— Qu'est ce ça peut faire ?
 
— Mais euh... pourquoi est-ce que tu fais ça ?
 
— Parce que j'aime la puissance. Et qu'ils avaient ce que je recherchais !
 
— Mais enfin, comment veux-tu te faire des amis si tu absorbe tout le monde ?
 
— Je ne cherche pas a me faire des amis, je suis très bien comme ça.
 
— Mais tu as tort ! Les amis c'est important dans la vie ! D'ailleurs comme je dis toujours : si tu veux que les autres te respectent, tu dois aussi les respecter ! Et ça n'apporte rien de faire du mal.
 
Les yeux du père de Videl s'arrondirent comme des soucoupes à l'instant où le regard du démon se braqua sur lui.
 
— Oh je... je... je n'aurais pas dû dire ça, je te demande pardon Buu ! Après tout si tu n'as pas envie, tu fais ce que tu veux... 
  
— Mais toi ? lança Buu.
 
— Moi ?
 
— Est-ce que tu me considère vraiment comme ton ami ? 
 
— Évidemment ! C'est pour ça que je suis ici. Je crois en toi, et je sais que tu peux être quelqu'un de bien. Et je serais vraiment déçu si tu recommençais à mouveau à tuer et à faire du mal aux gens...
 
Les yeux du démon s'écarquillèrent légèrement. Alors il le considérait toujours comme son ami même après tout ce qu'il avait fait ? En réalité cela ne le surprenait pas. Satan avait été le seul à avoir su voir autre chose à travers lui qu'un simple monstre... 
 
—  Tu veux un bonbon ? demanda-t-il subitement au Terrien avant de faire apparaître un paquet de bonbons à l'aide d'un simple claquement de doigts...[/quote]
avatar
Lyne

Messages : 256
Date d'inscription : 08/03/2015
Age : 27
Localisation : Juste derrière toi...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum