Chapitre 40 - État d'âme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chapitre 40 - État d'âme

Message par Lyne le Ven 5 Mai - 9:51

Un petit chapitre cette fois-ci Wink Néanmoins j'espère qu'il vous plaira ^^

________________________________________________________________________


Chapitre 40
État d'âme
 
 
Confortablement installée sur un gros coussin de velours violet face à une toile déjà entamée et la main gauche tenant fermement un petit pinceau, Gelanaà poursuivait le portrait de couple qu'elle avait commencé la veille. La peinture était si relaxante, si apaisante... Elle adorait cet art ! Tout comme le dessin. Et elle s'était mise en tête de réaliser un tableau représentant Goten et elle, assis sur un rocher face à la plus grande cascade de l'oasis bleu, située au sud de la planète. 
 
Lieu de leur première promenade en amoureux... Gelanaà s'en souvenait comme si c'était hier. Un jour des plus romantiques qu'elle n'était pas prête d'oublier. Raison pour laquelle elle avait mis un point d'honneur à immortaliser cet instant magique. Leur corps étant achevé, la jeune femme s'attela au paysage derrière eux, tandis que l'odeur du gâteau au chocolat cuisant tranquillement dans le four embaumait le salon. Un sourire se tissa sur les lèvres de la Majin tandis qu'elle humait ce délicieux parfum. Il n'y avait rien de mieux qu'une petite douceur après une dure journée de travail. Et Gelanaà se languissait de voir la tête de son compagnon lorsqu'elle le lui apporterait à la sortie de ses cours. Après tout, chose promise, chose due ! 
 
Soudain, la sonnerie du minuteur retenti. Gelanaà abandonna sa toile et ses pinceaux, puis se dirigea dans la cuisine. Un filet de salive s'écoula de ses lèvres, alors qu'elle sortait la pâtisserie du four. Un arôme à damner n'importe quel Djinns ! La Gardienne posa la gâteau sur une petit grille, puis débuta son glaçage. Oh, elle aurait gagné bien plus de temps en établissant sa recette par le biais de la magie. Mais Gelanaà réservait cette solution de facilité qu'en cas d'extrême urgence. Comme une envie pressante de manger une petite douceur quand elle ne se trouvait pas à proximité d'une pâtisserie ou lorsqu'elle était atteinte d'une fainéantise aigu. Un fait extrêmement rare pour la Majin. Et réalité, elle préférait de la manière traditionnelle des humains. C'était beaucoup plus divertissant ! 
 
— Hmm ! Ça sent drôlement bon ici ! raisonna une voix féminine, avant d'apparaître derrière la Majin.
 
— Oh, salut Genïe ! Comment ça va ? s'enquit Gelanaà en étalant le glaçage sur le gâteau. 
 
— En pleine forme ! Il a l'air délicieux ce gâteau au chocolat ! Je pourrais goûter ?
 
— Désolée soeurette, c'est pour Goten ! sourit Gelanaà.
 
— Justement en parlant de lui. Comment ça s'est passé avec ses parents ! Je veux tout savoir ! s'exclama Genïe en prenant place sur une chaise à côté de sa soeur.
 
— Très bien ! Beaucoup mieux que ce que je ne pensais en fait.
 
— Alors tu vois ! Je t'avais bien dit que tu n'avais aucune raison de t'inquiéter ! C'est vraiment une gentille famille !
 
— Oui, c'est vrai tu as raison ! Je me suis fait des films pour rien. Je pensais aussi qu'ils allaient m'assaillir de questions, puis en fait non. Pas autant que ce que je l'avais pensé. Je me suis sentie très vite à l'air en fait. Et la petite nièce de Goten est tellement mignonne ! 
 
— Je suis contente que ça se soit bien passé ! J'espère que Tayrun te redonner d'autres permissions pour leur rendre visite !
 
— Oui moi aussi ! Mais... il y a quelque chose qui me chiffonne depuis quelques temps...
 
— Quoi donc ?
 
— Eh bien... ça fait presque deux mois que je suis avec Goten et...
 
— Et ?
 
— Et j'ai le sentiment qu'il voudrait bien qu'on... soit un peu plus intime…
 
— Je vois... Tu n'as encore rien fait j'espère ?
 
— Non, bien sûr que non. Mais je sais qui lui en a envie.
 
— Il te l’a dit ? Il ne s'est pas montré insistant au moins ?
 
— Non, pas du tout ! Il est adorable ! C'est un vrai gentleman !
 
— Alors, comment sais-tu qu'il a envie que vous alliez plus loin?
 
— À vrai dire, son corps parle de lui-même parfois ! fit la jeune fille, le sourire un peu gêné.
 
— D'accord... mais toi ? Qu'as-tu envie de faire ? 
 
— Justement. C'est bien la le fond du problème, souligna Gelanàa la mine dépitée. 
 
Elle acheva son glaçage, puis déposa le gâteau dans le frigo avant de s'assoir à côté de sa soeur.
 
 — J'en sais rien. Ça fait une semaine que je me triture l'esprit pour trouver la bonne réponse. J’ai moi aussi envie que notre relation ait plus loin. Mais je sais ce que ça impliquerait pour moi et je...
 
— Tu n'es pas certaine d'être prête à franchir ce cap, conclut Genïe.
 
— Oui...
 
— Gelanaà c'est normal ! C'est un grand engagement. Un engagement qu'il ne faut pas prendre à la legère.
 
— Je sais... Oh, Genïe aide-moi ! Je ne sais pas quoi faire... se lamenta la Gardienne violette, les yeux aux bords des larmes.
 
— Hey, calme-toi, fit Genïe en posant sa main droite sur celle de sa soeur et l'autre sur son épaule en signe de réconfort. Il ne faut pas te mettre dans un état pareil ! Déjà, est ce que tu lui en a parler ?
 
— Non pas encore… répondit Gelanaà la mine triste avant de renifler.
 
— Bon. Alors la première chose à faire, c’est d'essayer d'aborder le sujet avec lui. Tu verras bien sa réaction.
 
— Je veux bien, mais qu'est-ce que je vais lui dire ? Je suis très amoureuse de lui tu comprends ! J'ai peur qu'il ne veuille plus de moi si je lui dit que je préfère attendre...
 
— Hm, je ne pense pas que ce soit le genre de Goten de réagir comme ça, indiqua la Gardienne de Maelyss. Mais il est certain que si tu le fait poireauter sans lui donner d'explications, il ne vas pas comprendre pourquoi agis comme ça. Mais je suis convaincue qu'il saura accepter ta décision et patienter encore un peu. 
 
— Tu crois ?
 
— Mais oui, bien sûr ! assura Genïe. Après tout, cela ne fait que deux mois que vous êtes ensemble. Je comprends que tu te pose ce genre de questions, c'est tout à fait normal ! Je dirais même que c'est très sain et mâture de ta part de le faire. Cela veut dire que tu n'es pas comme Djuu qui saute sur tout ce qui bouge sans te soucier des conséquences que ça peut avoir, Mais, ça ne fait que deux mois que vous êtes ensemble, tu as encore le temps de songer à ce que tu veux faire et quand tu le feras. Et d'après ce que j'ai compris, il n'a pas explicitement évoqué le fait qu'il voulait que vous soyez plus intimes. Alors tu n'as pas à t'en faire ! Mais je serais toi, je discuterais quand même de ça avec lui avant que vous soyez en conflit ! conseilla la Majin rose en souriant.
 
— Mais et si je le faisais trop attendre ?
 
— Malheureusement.. C'est là l'un des problèmes d’une relation avec un humain. Nos besoins sont et nos valeurs sont différentes des leurs.
 
— Qu'est ce que tu raconte ? Nous aussi on a des besoins et des envies. Je connais plein de couples qui le font très souvent.
 
— Oui, évidemment ! Ce que je veux dire, c’est que la plupart des humains pensent que la sexualité est une chose fondamentale. Et qu’un couple ne peut demeurer sans relations intimes. Encore moins à long terme. Vois ça comme un immense gâteau au chocolat. Pour les humains, le sexe représente la quasi totalité du gâteau. Ou du moins, une très grosse part. Pour nous, il s’agit plus de la cerise au-dessus avec le glaçage ! Pour certains Majins, un quart du gâteau. Pour nous le sexe n’est pas aussi essentiel que pour eux. Nous pouvons très bien vivre sans pendant une longue période sans que cela nuise à notre couple. Regarde Junaa, elle a bien attendu une année que Keruu soit prêt. Et ils s’aiment toujours autant ! Nous sommes plus tolérants.
 
— Genïe, tu es sûre qu’on fréquente les mêmes personnes ? Parce que ce n’est pas…
 
— Je sais, je sais,  il y a toujours des exceptions. Comme Djuu et d’autres aussi… Mais je parlais plus de manière générale !
 
— Je vois ce que tu veux dire...  Mais ça n'enlève pas mon angoisse d'aborder le sujet avec Goten. Mais en même temps, j'ai très envie de découvrir ça avec lui. Qu'est ce que tu ferais à ma place ? 
 
— Je ne sais pas, sincèrement. Je ne peux pas répondre à cette question à ta place. C'est un sujet délicat. Et toi seule sais ce que tu dois faire ou non.
 
— Tu ne seras pas fâchée contre moi ou ne me fera pas la tête si je ne n’attend pas aussi longtemps que Junaa, n'est-ce pas ?
 
— Mais non, voyons quelle idée ! Tu n’as pas à t'inquiéter pour ça petite sœur. Le plus important est que tu suives ton cœur et écoute ce qu’il te dit. Il te donnera la réponse à tes questions crois-moi...
avatar
Lyne

Messages : 256
Date d'inscription : 08/03/2015
Age : 27
Localisation : Juste derrière toi...

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum